Comment choisir une lampe frontale pour une course à pied ?

Une lampe frontale,pour quoi faire ?

La lampe frontale est un accessoire très répandu qui permet aux coureurs de mieux apprivoiser leurs courses, mais également de gagner du temps et de l’énergie en évaluant au mieux l’environnement. Bien évidemment recommandé pour une utilisation nocture, ces lampes trouvent également leur intérêt pour vos sessions d’entraînements tardifs ou hivernaux ! Ne prenez plus la peine de checker la luminosité avant d’aller courir ! 🙂
De plus en plus de courses à pied tendent à se dérouler en nocturne ou en semi-nocturne, l’utilisation de lampes frontales spécifiques s’impose !

Les critères de sélection de votre lampe frontale

Les critères évoqués ici sont plutôt liés à la pratique de la course du running jusqu’au marathon. Inutile donc d’évoquer les lampes frontales dotées de batteries d’exception vous permettant par exemple de passer toute une nuit avec une lampe frontale en puissance maximale.
Cependant, même au niveau de l’entrée de gamme, il existe quelques critères pertinents à mettre en lumière :
– La puissance de la lampe frontale : Sur tous les dispositifs d’éclairage, on jauge de la puissance de la lumière avec les LUMENS. Pour avoir une idée de la portée d’une lampe frontale, avec 300 lumens on table sur 80m de portée. En choisissant une lampe située à 200 ou 300 Lumens, on sera donc équipé d’un accessoire suffisant en terme de puissance.
– La protection : Les différentes protection proposées aujourd’hui sont exprimées grâce à des lettres. Par exemple la dénomination IP6X signifiera :
IP pour Indice de protection
Le 1er chiffre correspond à la résistance aux corps solide, IP6X sera par exemple plus résistant que le IP4X et ainsi de suite.
Le 2ème chiffre correspond à la résistance à l’eau IPX4, IPX8…  privilégiez donc les chiffres les plus élevées pour garantir une protection optimale.
– Le poids : Il faudra bien évidemment porté attention au poids de votre accessoire. situé généralement entre 50 et 100g, il peut parfois atteindre les 200g mais sera compensé par un équipement doté d’une puissance optimale.
– Autonomie : Globalement, après 2 à 3 heures de fonctionnement à pleine puissance, l’intensité de la lumière commencera à décroitre. Cependant, pour la majorité de vos sorties, cela sera largement suffisant. Par contre, si vous êtes plutôt du genre à effectuer des sorties de plusieurs heures, des ultra trails ou autre, il faudra absolument tenir compte de cela dans le choix de votre lampe frontale.

Vous pouvez retrouver différents comparatifs en ligne qui vont permettront à coup sûr de trouver les meilleures lampes frontales pour le sport.

Les modèles de lampes frontales recommandées

Suite aux différentes essais et tests effectués par nos amis coureurs ou encore par nos organisateurs, nous avons sélectionnés 3 modèles de lampe frontale.

Le 1er modèle d’entrée de gamme qui a su nous convaincre : la LAMPE FRONTALE ACTIK 2019 de PETZL
Le point fort de ce modèle ? Il bénéficie d’un excellent ratio poids/puissance/encombrement. Vous retrouverez ce modèle chez l’ensemble des fournisseurs d’équipements sportifs.
Ensuite, chez Black Diamond, on retrouve la LAMPE FRONTALE STORM ALUMINIUM.
La puissance de ce modèle est légèrement supérieure au modèle précédent (250lumens) mais fait preuve d’une belle résistance et une protection à toute épreuve !
Enfin, dans le haut de gamme des lampes frontales, on retrouve la LAMPE FRONTALE SWIFT RL de PETZL.
Il s’agit d’un modèle récent, ultra compact aux vues de sa puissance (900 LUMENS) cet accessoire conviendra pour toutes les applications ! En quelques sortes le couteau suisse des lampes !